Cœur de bière

Moi qui suis si terre à terre,
J’ai pourtant la sensation
Que se rêve l’émotion
Dans un double fond de verre.

Sous l’esprit de ce charbon
S’infuse mon cœur de bière,
Brassé comme un goût d’hier
Pour les vertus du houblon.

Se diffuse en moi l’amer
D’un phénix en ma potion
Dont les griffes se resserrent,

Et qui me donne l’aplomb,
Sans nul charme de sorcière
De brûler sans consomption.

J.C. 3 mars 2009