Dames fantasmoagoriques

Ouverture
Elle enfanta Indignation,
pour la souffrance des hommes qui meurent,
elle, Nuit, l’affreuse,
et enfanta Tromperie et Bonne Amitié, Vieillesse effroyable,
et elle enfanta Jalousie au cœur dur
(Hésiode, Théogonie).
blog-seuleF.jpg
La chute
Je pensais l’aimer pour toujours,
aussi longtemps que brûlerait l’éternel enfer de mon cœur (p. 43).
blog-beaute-mortelleF.jpg
La cascade
Aussitôt, le miroir explose joyeusement !
Propulsant vers moi des dizaines d’éclats de rires acérés dont les blessures auront gelé avant même de couler (p. 61).
blog-perce-oreilleF.jpg
Le jet
Si je m’étais réveillé, ses mains eussent cessé de me caresser, ses jambes de me frôler, ses seins de se presser contre ma poitrine… (p. 95).
blog-mortF.jpg
Fuite
Dans ma chambre, à minuit noir,
Un peu j’aime m’évader
Par une ombre de miroir,
Un poème dévasté.
(p. 101)

blog-dame-fantasmagoriqueF.jpg

2 réflexions sur « Dames fantasmoagoriques »

Les commentaires sont fermés.